Test SWITCH

Fifa 18

Par ggvanrom - Le 01 octobre 2017

Accueillir un nouveau jeu FIFA sur console Nintendo n'est jamais une sinécure. Après des versions bâclées parues sur Wii et Wii U dont on préfère oublier l'existence, Electronic Arts s'attaque cette fois-ci à la Nintendo Switch. Voyons voir après quelques sessions si cet épisode peut se targuer d'être la meilleure expérience FIFA portable disponible à ce jour.

Presque FIFA 18

Comme dit en préambule, EA nous a depuis plusieurs années habitué à tronquer les versions Nintendo des jeux FIFA de contenu, de mode etc. Alors que les différentes versions de ce FIFA 18 présentent le même habillage, force est de constater qu'une fois déballé, on se rend compte que la mouture Switch ne déroge pas à la tradition du contenu tronqué. Le plus flagrant est l'absence du mode aventure mis en avant par EA sur les versions concurrentes. Ce manque est expliqué par ces derniers par l'absence du moteur Frosbyte sur la version Switch, moteur sur lequel a été créé ce fameux mode aventure. Ajoutez à cela quelques autres disparitions dans le mode FIFA Ultimate Team, les commentateurs Pierre Menez et Hervé Mathoux pas toujours joyeux, sans parler des graphismes dont nous parlerons plus bas, on se retrouve effectivement sur une version en deçà de la concurrence.

Heureusement tout n'est pas à jeter dans ce FIFA, il reste suffisamment riche en contenu pour vous faire passer de longues heures de jeu devant votre écran. Que ce soit avec le mode Ultimate Team vous permettant de créer l'équipe de vos rêves, et de jouer solo et/ou online. Le mode carrière vous permettant de créer un joueur et un manager, et de le voir évoluer au fil des saisons dans le club de votre choix. Les parties rapides locales ou online, la coupe internationale féminine. Bref la version Switch est certes amoindrie en terme de contenu, par manque de temps/moyens (technologiques) etc. mais n'est pas l'énième arnaque à laquelle on aurait pu s'attendre.

Un enrobage mi-figue mi-raisin

La principale caractéristique de la Switch étant sa portabilité, EA a comme argument de vente pour cette version "le meilleur FIFA portable à ce jour". Et après quelques sessions, on comprend de suite l'utilisation de cette tournure. L'aspect graphique du titre, bien qu'il ne casse pas 3 pattes à un canard reste correct lorsque nous jouons sur l'écran de la Switch. Si en revanche vous jouez en mode salon, vous aurez un aperçu plus prononcé des concessions qui ont été faites sur cette version. La pelouse a un rendu simpliste, les supporters ont été remplacés par des effigies cartonnées rigides, et le travail de modélisation faciale, qui est certes correct (on reconnait l'essentiel des joueurs les plus célèbres), mais qui se contente du minimum.

Côté gameplay, les contrôles sont plutôt rigides, et très différents des sensations ressenties sur les versions concurrentes. Ainsi si vous comptez jouer aux différentes versions simultanément, vous aurez un temps d'adaptation entre chaque changement de support. Grande crainte personnelle, le mode online est au final assez fluide, et, pour peu que vous ne tombiez pas sur les éternels mauvais perdants qui quittent une partie quand la défaite se fait sentir, il y a moyen de faire de bonnes sessions, pour peu que vous ayez une connexion relativement stable.

Une IA qui mange le gazon

A moins de vouloir essentiellement jouer online aux différents modes de jeux proposés, le mode solo vous ouvre également les bras. En dessous du mode de difficulté semi-pro, que ce soit votre équipe (si vous jouez qu'un seul joueur) ou l'équipe adverse, le comportement se l'IA sera énormément robotique, avec des réflexes plus ou moins logiques (réussir à foncer mettre le ballon en touche alors qu'aucun membre de l'équipe adverse est autour de votre joueur contrôlé par la console, c'est fort !). Les gardiens sont aussi un point noir de cet épisode, autant les tirs "standards" sont arrêtés par l'IA sans trop de difficulté, mais dès que vous ou votre adversaire visez une lucarne ou effectuez une frappe ras de terre au ras des poteaux, ça passe quasiment à chaque fois. Heureusement avec 6 modes de difficultés, vous devriez trouver votre bonheur pour un jeu équilibré à votre convenance.

Une portabilité sympa, mais pas parfaite

Encore une fois, le point clé de ce FIFA 18 version Switch réside dans sa portabilité. à l'inverse des versions portables ayant déjà vu le jour chez la concurrence, vous avez ici un jeu un peu plus complet, et au contenu relativement conséquent. De plus, la possibilité de pouvoir jouer à deux joueurs avec chacun un joy-con renforce ce côté portabilité mis en avant par EA. Petit malus cependant, avec un seul stick, vous ne pourrez pas effectuer les manipulations spéciales que l'on déclenche avec le stick R. En revanche, rien ne vous empêche pour l'un de jouer avec le duo de Joy-Con, et l'autre avec une manette pro (cette dernière étant d'ailleurs vivement conseillée par votre serviteur pour vos longues sessions).

Il est en revanche un point négatif concernant les jeux de sports tiers sur Switch, dès que vous mettez la console en veille, vous êtes irrémédiablement déconnecté des serveurs du jeu, et donc ici des serveurs d'EA, vous obligeant à chaque fois de vous reconnecter pour profiter de nombreuses spécificités. Un point que nous espérons vite corrigé dans les futurs jeux à venir. Par contre mention spéciale pour les temps de chargements qui sont plus que rapides. Et en attendant les débuts de match, nous pouvons si nous le souhaitons s'exercer sur les différents exercices proposés en mode entraînement.

6.5
Que conclure de ce FIFA 18 Switch Edition ? Et bien premièrement il ne s'agit pas de l'arnaque attendue par bon nombre d'entre nous, en soit il pourrait même s'agir d'un bon jeu. Le contenu est conséquent, les équipes sont à jour, et il y a largement de quoi vous tenir en haleine de nombreuses heures. Certes des modes de jeux sont amputés, que ce soit par manque de temps, de place, ou a cause du moteur utilisé, mais il est à noter que le titre reste 10€ moins cher en moyenne que les versions PS4 et Xbox One. Quand à la question de savoir si il faut céder ou non à cet achat, si vous n'avez qu'une Nintendo Switch et souhaitez un jeu de foot sur votre console, ou que vous souhaitez surtout un FIFA portable, vous n'aurez pas tellement d'autres choix au catalogue pour l'instant. Mais si par contre vous souhaitez avoir un jeu agréable à l’œil, complet, et que seul l'expérience salon vous intéresse, détournez le regard de cette version Switch et penchez vous plutôt sur les versions concurrentes.

  • Un contenu conséquent...
  • Un jeu correct en mode portable...
  • Pouvoir jouer à deux avec deux Joy-Con
  • Des temps de chargement rapides !
  • ... mais inférieur aux versions concurrentes
  • ... mais qui pique en mode salon
  • On a connu Pierre Ménès et Hervé Mathoux plus dynamiques dans les commentaires
  • Le décrochage des serveurs d'EA à chaque mise en veille
  • Une IA accablante dans les premiers modes de difficulté
Pas d'images pour ce test.

Créez votre compte
Sondage
Quel est le jeu que vous attendez le plus sur Switch en 2017 ?
766 votants
Archives