SWITCH

Fast RMX

Test SWITCH

Fast RMX

Par Saurus_no_Haineko - Le 08 mars 2017

Sorti originellement en décembre 2015, Fast Racing Neo s'était vite imposé comme étant l'une des meilleures exclusivités indépendantes disponible sur l'Eshop de la Wii U. Visiblement, le succès était au rendez-vous puisque le jeu a pu bénéficier un an pus tard non seulement d'un DLC rajoutant quelques courses, mais aussi et surtout d'une version physique. Aujourd'hui, Fast Racing Neo revient en tant que jeu du line-up de la Nintendo Switch, sous un nouveau nom, Fast RMX, avec un contenu et une technique encore une fois réhaussée. Autant vous le dire tout de suite, ça vaut le coût.

 

 

 

 

1) Gotta go Fast !

 

Mais d'abord, qu'est-ce que c'est, au juste, Fast RMX ? Il s'agit d'un jeu de course futuriste. Abandonnez donc les karts de Mario Kart, abandonnez donc les roues de Project Cars (vous savez, le jeu kickstarté sur Wii U, qui ne sortira jamais sur console Nintendo au final), prenez donc votre vaisseau et foncez à la vitesse du son dans des courses aussi grisantes que dangereuses.

La particularité du système de jeu de la licence Fast, c'est son système de couleur. D'un simple pressement de bouton, vous allez pouvoir changer la couleur de « l'énergie » de votre vaisseau, du bleu vers l'orange (ou inversement). A quoi ça sert ? Sur les pistes, les accélérateurs correspondent eux aussi à des couleurs. Si vous avez la couleur correspondante à l'accélérateur, vous bénéficiez du boost, dans le cas contraire, vous êtes ralentis. Une feature qui, tel que je la présente, est parfaitement anecdotique, mais qui dans les faits, demande un certain doigté. Le jeu fonçant à toute allure, penser à changer de couleur n'est pas forcément évident...

« Pas forcément évident » est d'ailleurs un doux euphémisme si l'on parlait de la difficulté du jeu. La moindre petite erreur de paie de manière violente, et souvent dans une explosion. Mais si il n'y avait que ça. L'IA des adversaire est aussi particulièrement retorse, et aura un peu tendance à vous focus, puisque dans Fast il est possible de destabiliser (et de se faire déstabiliser) en rentrant dans un adversaire en utilisant le boost. Le boost, classique, est utilisable en récoltant des orbes sur le terrain. Le plus important au final, c'est que dans Fast RMX, l'impression de vitesse est absolument grisante, le jeu ne possède aucun problème à ce niveau là.

 

 

2) Dis-moi... Est-ce que je suis... beau ?

 

 

La présentation du jeu étant faite, intéressons nous un peu plus à l'un des principaux attraits de cette réédition sur Switch. Le jeu est-il beau ? Le jeu est il fluide ? Concernant la première question, la réponse est que le jeu arrache la rétine. Les circuits sont magnifiques, les effets le sont tout autant. Le jeu en met très souvent plein la vue. Peut-être d'ailleurs un peu trop d'ailleurs, puisque parfois, à cause de certains effets graphiques comme la pluie, la lisibilité s'en trouve réduite. Concernant la fluidité, la réponse est un peu moins évidente. Le jeu globalement, arrive à tenir sans presque aucun problème son sacro-saint 60 fps (hautement nécessaire pour un jeu aussi vif). Toutefois, le jeu accuse quand même quelques rares chutes de framerate, peu gênantes, surtout en mode split-screen.
 

Alors, au final, est-ce que nous conseillons l'achat de ce remaster ? Cela dépend de la manière dont vous avez profité, ou non de Fast Racing Neo. Si vous n'avez pas eu l'occasion d'y jouer, foncez, il s'agit d'une excellente alternative à l'absence du regretté F-zéro, et, à 20 euros, c'est presque donné. Si jamais vous avez avec achetez Fast Racing Neo et son DLC, le calcul est simple : Cela fera un prix de revient total à 40 euros (Soit 15 euros le jeu de base sur Wii U, puis 5 euros son DLC, et enfin 20 euros son remaster). Honnêtement, il s'agit d'un prix honnête vu la richesse du contenu du jeu et sa marge de progression. Dernier cas où là, il faut peut-être y réfléchir. Si jamais vous avez attendu la version physique du jeu sur Wii U, il est peut-être plus intéressant d'attendre qu'à terme, il y en ai une aussi sur Switch, Shin'en n'ayant pas exclu cette possibilité.

8.5
Fast RMX est probablement l'un des jeux les plus solide du line-up de la Switch, et aurait sans doute pu, et dû, bénéficier d'une mise en avant un peu plus importante. Il s'agit d'un remaster solide pour un jeu plutôt addictif et diablement fun... Même si parfois frustrant. Pour pinailler un peu, on pourra reprocher au jeu d'avoir quelques chutes de framerate, mais c'est à peu près tout. Shin'en prouve une fois pour toute qu'il s'agit d'un studio extrêmement talentueux dont il faudra sans l'ombre d'un doute surveiller les prochaines productions.

  • Graphiquement superbe.
  • Un jeu particulièrement exigeant...
  • L'impression grisante de vitesse
  • Petit par le prix, gros par le contenu
  • Il faut absolument y jouer avec l'OST d'Initial D dans les oreilles.
  • Manque parfois de lisibilité
  • ... Peut-être un peu trop
  • Quelques chutes de framerate, notamment en split-screen
  • Pas de version physique au lancement, il en aurait mérité une
Pas d'images pour ce test.

Créez votre compte
Sondage
Quel est le jeu que vous attendez le plus sur Switch en 2017 ?
757 votants
Archives