Nintendo 3DS

Animal Crossing : New Leaf - Welcome amiibo

Test 3DS

Animal Crossing : New Leaf - Welcome amiibo

Par Shadowdeath - Le 06 juin 2014

Notre petite seconde vie utopique revient une nouvelle fois, sur Nintendo 3DS, plus resplendissante que jamais. Animal Crossing : New Leaf est le dernier opus en date de la série Animal Crossing, éditée et développée par Nintendo, nous plongeant dans la gestion de notre petite bourgade dont nous serons, pour la première fois, le Maire. En effet, non content de conserver tous les aspects de la série ayant fait son succès par le passé, New Leaf étoffe le contenu de celle-ci, amplifiant le caractère addictif et le côté gestion. Les nombreux éléments caractérisant le renouveau de la série vont déterminer dans quelle mesure ce jeu est un tout nouvel Animal Crossing, épuré de bien des conventions mais toujours doté de la même authenticité.

 

 

Être Maire, c'est la classe.

Nombreux sont les éléments nouveaux qui changent le visage de ce jeu quant à ses prédécesseurs. La grande nouveauté, c'est qu'à l'opposé des titres précédents, vous n'intégrez pas votre village avec le simple statut d'habitant, mais vous en devenez le maire. En effet, à votre arrivée à la Gare, vous êtes chaleureusement accueilli par les habitants de ce qui sera votre municipalité. C'est ainsi qu'après avoir planté un arbrisseau symbolique au cœur de votre bourgade, acte cérémoniel marquant votre investiture à ce poste, il vous sera possible de modeler la ville à votre guise. Votre secrétaire, Marie, joue parfaitement son rôle d'assistante tout au long de votre aventure et c'est elle qui se charge d'exécuter vos ordres sur ce plan là. En s'appuyant sur ses conseils, il vous sera possible d'effectuer de nombreux changements sur plusieurs aspects de la vie de votre petite société. Depuis votre bureau, vous pourrez, entre autres, publier des arrêtés municipaux afin d'orienter la politique générale de votre village dans une optique bien précise, comme mettre en avant l'économie pour avoir des prix de vente et d'achat optimaux en magasins. Il vous sera également donné la possibilité d'aménager le village en infrastructure en ajoutant des ponts, des fontaines ou des bancs pour les habitants et pour vous-même, moyennant une certaine somme issue d'une collecte de fond qu'il vous faudra remplir en grande partie. Le lancement de certains travaux vous permettra d'égayer le centre commercial de la ville en y ouvrant le Club l0l, Boîte de nuit dans laquelle DJ Kéké enflammera le dancefloor, par exemple. On apprécie donc grandement cette augmentation de notre influence sur le milieu. Cela nous permet d'avoir une véritable capacité de gestion de la ville, avec un réel impact, qui s'ajoute à la gestion de notre propre vie. Autant vous dire qu'il y a du pain sur la planche !

 

 

La vie est un long fleuve tranquille...

Néanmoins, être le maire ne vous dispense pas de vos devoirs de citoyen et il vous faut participer activement à la vie du village, à l'instar des opus précédents. Ce titre ne fait pas non plus de vous une entité transcendant le commun des mortels, mais il s'agit tout simplement d'un critère à prendre en compte lors de la construction de votre vie au sein de votre petite bourgade. Cependant, le principe majeur du jeu reste le même. Il vous faut fructifier votre économie au travers d'une activité commerciale, en vendant au Magasin de Recyclage les poissons, les insectes ainsi que les fruits récoltés dans la nature afin de pouvoir ainsi rembourser votre dette auprès de Tom Nook qui s'affaire à construire votre maison. Bien entendu, vous pouvez agrandir votre chaume si vous en avez les moyens pécuniaires. Ainsi, Nook Immobilier se charge de rénover l'apparence extérieure de votre demeure en fonction de la décoration qui vous plaît parmi celles exposées en magasin. Concernant votre domicile, vous pouvez également faire partie de l'Académie des Joyeux Décorateurs, l'association qui se charge d'évaluer votre déco intérieure. Comme toujours, des évènements saisonniers viendront ponctuer votre existence, vous permettant de gagner des récompenses atypiques, tels que des objets de mobilier uniques. L'interaction avec les autres habitants reste essentielle et il est indispensable de se fier à leur avis pour entreprendre une quelconque réforme. De ce fait, vous pouvez toujours les inviter chez vous, leur envoyer des lettres incluant des cadeaux, ou même parfois faire des parties de cache-cache dans la ville, ce qui renforce vos liens sociaux. Sur ce plan là, le titre conserve réellement tout ce qui lui donne un caractère addictif et prenant.

 

Ça te dit d'aller te dorer la pilule à Tortiland ?

L'une des autres nouveautés marquantes est cette nouvelle île paradisiaque dans laquelle réside désormais votre prédécesseur, Tortimer la Tortue. En prenant le large dans la barque d'Amiral, qui vous chante une comptine aux paroles relativement originales et amusantes, vous parvenez à Tortiland. Là s'offre à vous un tout nouvel écosystème, comprenant des insectes et fruits tropicaux divers et variés comme le durian, la banane ou le litchi que vous pouvez bien évidemment récolter et cultiver chez vous pour les revendre à un prix plus élèvé que les fruits qui poussent dans votre village par défaut. En outre, la fonction principale de cette île est qu'elle vous permet d'entreprendre des excursions, c'est-à-dire, des défis à relever dans lesquels il vous faudra jouer contre la montre. Par exemple, si vous prenez la Chasse aux fossiles, vous devrez déterrer des fossiles bien précis et les replacer dans une maisonnette de la même manière que dans la maisonnette d'à côté. En fonction de votre investissement et de votre progression, la liste de ces mini-jeux, fort distrayants, s'actualise et s'étoffe. En cas de succès dans ces jeux, Tortimer en personne vous offrira des médailles pour que vous puissiez vous acheter des objets rares, endémiques des lieux. C'est également ici que vous pourrez vous munir d'une tenue de plongée, vous octroyant la possibilité de nager dans l'océan et de récolter une nouvelle faune et flore marine. Attention toutefois aux méduses qui lorsqu'elles vous piquent vous engourdissent les muscles, ainsi qu'aux crampes qui produisent le même effet après être resté un peu trop longtemps à nager sur place. Cette tenue vous servira sur l'île comme dans l'océan qui borde votre village. Tout ce nouveau contenu contribue à l'élaboration générale de l'opus faisant que votre vie dans le jeu contient des jours bien remplis, durant lesquels il est quasiment impossible que vous soyez l'objet d'un quelconque ennui.

 

 

Les copains animaux c'est bien, les vrais amis, c'est mieux !

Le système multijoueur d'Animal Crossing : New Leaf est relativement aguicheur. Il permet de visiter les maisons des joueurs que l'on croise via StreetPass et ces dernières sont placées à l'Académie des Joyeux Décorateurs. Il suffit de vous y rendre et d'entrer dans l'une de ses maisons pour en admirer la décoration intérieure et faire l'éventuelle l'acquisition d'un élément de mobilier que vous ne possédez pas et qui vous fait envie, histoire de compléter votre collection ou d'en entamer une nouvelle. Au-delà de cela, le Salon de Détente vous permettra de visiter la maison de vos amis en mode local vous autorisant ainsi toutes les folies qu'il vous plaira de faire, puisque celles-ci ne se répercuteront pas réellement sur la véritable partie de votre ami en question, étant donné qu'il s'agira d'un "rêve". Enfin, le mode multiplayer s'applique aussi sur Tortiland, là où il vous sera possible de faire des excursions à plusieurs, dans un esprit compétitif et convivial.

 

Quoi d'autre ?

Comme toujours, il est très difficile d'évaluer concrètement la durée de vie d'un Animal Crossing puisque précisément, ce jeu est en quelque sorte une seconde vie et n'a pas de limites temporelles réelles si ce n'est celle de votre propre vie... Sur l'ambiance globale, il y en a pour tous les goûts. Animal Crossing : New Leaf pousse l'aspect personnalisable de votre univers encore un peu plus loin, vous laissant le choix d'une large gamme d'objets à collecter. La nouvelle bande-son est tout aussi agréable que celle des opus précédents, s'adaptant systématiquement à l'environnement, tantôt douce et apaisante, tantôt entraînante et enthousiasmante. Elle varie également en fonction des moments de la journée et vous accompagne joyeusement tout le long de vos péripéties. La 3D de la console offre une réelle profondeur au jeu, marquant et soulignant la transition à la Huitième Génération de consoles sur le plan des graphismes, soigneusement ouvragés en ce qui concerne cet opus. La vivacité des couleurs reste particulièrement attractive et le rendu de l'élément liquide a été travaillé comme jamais auparavant.

9
Animal Crossing : New Leaf est l'aboutissement logique sur 3DS de cette série de qualité qu'est Animal Crossing. Il est indéniable que cet opus est une suite légitime, fidèle à elle-même. Décidément, la gamme des DS est celle qui sied le mieux à la franchise et crée en vous cette satisfaction personnelle qui vous fait vous dire que vous pouvez amener votre petit monde à vous partout où vous le souhaitez. Ce titre est donc l'amélioration de pratiquement chaque aspect du jeu par rapport à son prédécesseur et vous garantit de longs mois d'amusement et de gestion.

  • Des graphismes somptueux
  • Le prestige du statut de maire...
  • ...et les pouvoirs que cela procure
  • Une nouvelle île, source de richesse
  • Des minijeux amusants et variés
  • De nouvelles optiques d'interaction entre joueurs
  • Un gameplay qui reste malgré tout un peu redondant
  • Ce jeu est une incitation à la consommation de masse et à la pêche intensive déjà trop pratiqué au Japon pour qu'elle soit banalisé et popularisé à travers le jeu vidéo, c'est une honte !
  • Les habitants qui essayent de vous escroquer, vous leur offrez un requin, ils vous donnent un cactus en échange...
Pas d'images pour ce test.

Créez votre compte