Nintendo 3DS

Adventure Time : Hey Ice King! Why'd you steal our garbage?!

Test 3DS

Adventure Time : Hey Ice King! Why'd you steal our garbage?!

Par rifraff - Le 27 février 2014

Adventure Time est incontestablement l’une des meilleures séries animées diffusées actuellement à la télévision.  L’arrivée sur 3DS de sa première adaptation vidéoludique est, a priori, une bonne nouvelle mais le jeu saura-t-il se montrer à la hauteur de sa licence ?

 

 

Ad Time Créé par Pendleton Ward, un jeune auteur passionné de jeux de rôle et de jeux vidéo, Adventure Time est un mélange de diverses influences et une ode à la culture bis dont la série est désormais un des fers de lance à la télévision. Drôle, moderne et féerique, la série conte les aventures héroïques de Finn le petit humain et de son inséparable chien magique (et élastique) Jake sur les terres imaginaires de Ooo (prononcez « Ou »), sur lesquelles ils se trouvent confrontés à toutes les situations (plus ou moins) classiques, que l’on trouve généralement dans les jeux de rôles : villageois en détresse, boss à dénicher au cœur de donjons terrifiants, labyrinthes piégés dont il faut trouver la sortie, princesse à livrer et autres galettes et petits pots de beurre à délivrer (ou l’inverse, à force on ne sait plus)... Très bien écrite et très souvent surprenante, la série étonne aussi bien par son esthétique que par sa galerie de personnages, et notamment de princesses délirantes : de la Princesse Chewing-Gum qui dirige, d’une main de… sucre, le royaume de la confiserie à la Princesse Foetus en passant par la Princesse Fantôme, la Princesse des Flammes ou encore l'abominablement géniale Princesse Lumpy Space (dite PLS).  Pour les fans d’Héroïc Fantasy et de jeux de rôle, la série est  tout simplement incontournable. On pense, pêle-mêle à Zelda, Donjons & Dragons, World of Warcraft, les livres dont vous êtes le héros, mais aussi à Okami (lorsque nos héros descendent en Enfer par exemple) ou même au célèbre conte Max et les Maximonstres pour son côté onirique et la cagoule de son héros.

 

C'est le temps des copains et de l'aventure !

Que la série se retrouve adaptée en jeux vidéo n’est donc pas une mauvaise idée tant cela s’apparente à un juste retour des choses. Pour autant cela ne signifie pas que Adventure Time, Hey Ice King ! Why’d you steal our garbage ! (littéralement "Hey, Roi des Glaces, pourquoi voles-tu nos ordures ?") soit un bon jeu... Sorti en 2012 aux Etats-Unis sur 3DS mais aussi sur NDS, c’est sans tambour ni trompette que le titre vient de faire son apparition en France exclusivement sur l’eShop de la 3DS (en attendant la deuxième adaptation de la série Adventure Time : Explore le Donjon et Pose Pas de Question ! prévue plus tard cette année sur Wii U et 3DS). Le jeu ne sort donc (a priori) pas en boutique en France et la version NDS passe à la trappe. Pour tout dire, entre la version NDS et la version 3DS, il n'y a aucune différence notable :  c'est le même jeu avec, sur 3DS, des graphismes affinés et surtout l'effet 3D qui bien que dispensable reste très agréable à l'œil. A l'époque de la sortie du titre aux Etats-Unis, la 3DS ne s'était pas encore imposée face à la NDS et sortir le jeu sur les deux plates-formes était une façon de s'assurer que le jeu rencontre bien son public.

Ad timeAdventure Time, Hey Ice King ! Why’d you steal our garbage ! se présente comme un jeu d’aventure « old School »  dont la réalisation apparait d’emblée soignée et pleine de petits détails qui font mouche. Tout débute lorsque Finn et Jake surprennent le Roi des Glaces en train de farfouiller dans leur poubelle pour y dérober des ordures… Que trame-t-il ? Mystère... Commence alors une aventure classique qui va conduire nos héros aux quatre coins des terres de Ooo à la rencontre de ses gentils habitants mais aussi de ses créatures les plus viles...

La première impression du jeu est vraiment bonne. Finn et Jake commencent leur aventure chez eux, dans leur maison construite dans un arbre et on ne peut que louer le travail des développeurs de WayForward qui ont réussi à recréer fidèlement les environnements et les personnages de la série. Pour les fans de la série, c’est presque un rêve qui se réalise tant tout semble familier. On reconnaît d'ailleurs bien le trait si particulier de Pendleton Ward, et les animations ne sont pas en reste puisqu’elles sont aussi très réussies, et réhaussées par quelques petites répliques issues directement de l’animé. Visuellement, le titre est dans la lignée des meilleures productions WayForward comme Mighty Switch Force ou encore Batman : l'Alliance des Héros. On pense aussi beaucoup au jeu (méconnu) A Boy and His Blob sorti (en Europe, uniquement en Grande-Bretagne) sur Wii et développé aussi par WayForward.

AD TimeEvidemment, on retrouve tout un tas de personnages plus ou moins importants croisés au fil des épisodes de la série voire, parfois, à peine entr'aperçus : la princesse Hot-dog (qui sent fatalement l’eau de cuisson des saucisses), Marceline la reine vampire, le roi de la Teuf (une tête de loup géante avec une casquette à l’envers), Gunther le pingouin énigmatique, Menthol Arnold, Rond de Cannelle, Miss Rainicorn, etc. Les personnages sont tellement bons que même si vous ne connaissez pas la série, vous ne pourrez que les apprécier !

Bien sûr, on retrouve aussi Beemo, la petite GameBoy de compagnie qui squatte l’écran du bas de la 3DS et permet d’afficher notamment la carte du monde mais aussi l’inventaire des héros, histoire de pouvoir, grâce au tactile, utiliser plus facilement boosts et potions dans le feu de l’action.

 

Un bel hommage à Zelda II

Le jeu est clairement séparé en deux phases. D’un côté, les phases d’action à l’intérieur des maisons, des villages, des donjons (etc) et qui adoptent une vue « à plat », en 2D avec différents scrollings (et qui rappellent A Boy and His Blob sur Wii) et, de l'autre, les phases d'exploration où nos héros évoluent sur la carte du monde en « fausse 3D » vue du dessus.  Pour faire simple, le jeu reprend le découpage, les codes et l’esthétique de Zelda II : The Adventure of Link le hit de la Nes, surtout en ce qui concerne la carte du jeu qui est vraiment très proche (comme la musique qui l'accompagne). A dire vrai, mis à part les chemins pour se mettre à l’abri des ennemis, les cartes sont visuellement identiques et comportent les mêmes mécanismes. C’est vrai aussi qu’au contraire de Zelda II, il y a peu d’ennemis sur la carte et il est généralement facile de les éviter. Sinon, comme dans Zelda II, en cas de rencontre inopinée, le jeu bascule dans une mini arène en 2D où Finn et Jake doivent affronter une poignée d’ennemis généralement très simples à éliminer pour recevoir ensuite un petit cadeau : un boost, une potion de vie, etc.

Ad timeCependant, soyons clairs, si Zelda II est un chef d’œuvre qui sait faire montre de complexité, Adventure Time Hey Ice King (je vous épargne la suite) est au contraire très simple, pour ne pas dire basique dans sa mécanique. Adventure Time Hey Ice King tient presque plus de l’hommage que du vrai jeu. Alors attention, il y a tout de même un peu de challenge mais il est vraiment très limité, surtout si on le compare à celui de Zelda II. Pas de sous-quêtes ni d’à côté : on avance par  à-coups, un peu comme dans les jeux de cadavres exquis. On aide un villageois, le villageois nous ouvre un chemin qui mène sur un mur… Pour détruire ce mur et aller plus loin, il faut trouver trois objets éparpillés, les rapporter, et ainsi de suite... 

 

De belles idées...

Le jeu tente tout de même d’apporter un peu de complexité et de se distinguer de son illustre aîné avec quelques éléments de gameplay bien vus. Nos deux héros aussi inséparables que Banjo et Kazooie ont par exemple chacun leurs particularités. Ainsi, Finn peut  régulièrement augmenter sa jauge de vie ou, s'il préfère, sa jauge de combat ou de rapidité. Quant à Jake, au fur et à mesure de la progression dans le jeu, il acquiert différentes capacités qui lui permettent d’accéder à de nouvelles zones qui finissent par couvrir l'intégralité de la carte. Ainsi, il peut se transformer en bateau pour voguer sur les mers, ou prendre la forme d'un parapluie pour se laisser porter par le vent. Ses transformations apportent de la variété au jeu et le rendent, à terme, très agréable à jouer. On regrette cependant que les transformations ne soient pas mieux mises à profit, pour se déplacer plus vite sur la carte par exemple ou encore dans les combats... Finn et Jake passent leur temps à combattre et il est dommage que la plupart des affrontements du jeu se résument à des coups d'épée et à un martèlement de boutons sans nuance. Peu importe les ennemis et l'originalité de certains, c'est toujours la même chose :  trois, quatre coups d'épée et on n'en parle plus. Et c'est la même chose aussi en ce qui concerne les quelques boss du jeu. Vu l'originalité des personnages, on aurait aimé un peu plus d 'audace de la part des développeurs.

Ad TimeAdventure Time Hey Ice King est un jeu court et il se terminerait d’ailleurs vraiment très vite s’il ne manquait clairement d’indications obligeant le joueur à faire des allers-et-retours inutiles et très agaçants. Il faut savoir que pour passer d’un endroit à un autre, il faut généralement passer par une séquence de plates-formes en 2D plus ou moins longue et remplie d’ennemis à dégommer. Ce sont généralement des couloirs qui servent juste de passages et qu'il faut donc faire d'un côté puis de l'autre en fonction de ses allers-et-venues... Comme il n'y a pas d'indication et que l'on ne peut rien noter sur la carte, il n'est pas rare de se tromper et de se rendre dans des endroits où il n'y a rien, obligeant à retourner sur ses pas, et donc à refaire le même passage en sens inverse... La première fois, c’est amusant quoique pas toujours très passionnant non plus... La deuxième on commence déjà à tiquer... Au bout de la dixième, on craque et on finit par jouer du banjo avec ses lèvres en plissant du nez, ce qui nous fait ressembler à Jeanne Moreau ou à E.T. Ce qui n'est pas franchement cool surtout lorsqu'on a des invités le soir même à dîner et qu'ils vous demandent si vous n'avez pas eu un accident pour avoir une tête aussi affreuse. Le plus agaçant, c'est que l'on sent bien qu'il aurait été très simple de régler ce souci en ajoutant, par exemple, des raccourcis ou un système de téléportation. 

 

... Mais quelques soucis de conception

Adventure Time, Hey Ice King est un jeu rempli de bonnes idées et de séquences amusantes, et procure de bonnes sensations de jeu. Son gameplay est simple mais néanmoins solide et ses deux héros se dirigent avec plaisir et sans accroc. Cependant, c'est aussi un jeu qui souffre de quelques petits problèmes de conception... D’un côté les mécanismes de jeu sont trop simples pour réellement faire bouillonner les petites cellules grises des joueurs confirmés ; de l’autre, le peu d’indications et ses différents soucis de rythme et de difficulté mal dosée le rendent difficilement conseillable aux nouveaux venus...  Surtout qu'en France, le jeu n’a pas été localisé et que cela ajoute une difficulté supplémentaire (aux non-anglophones). Alors certes, à sa sortie, Zelda II n'avait pas été localisé en français, mais il y avait peu de dialogues dans le jeu et certaines phrases clés avaient été traduites sur un livret à côté pour aider. Dans Adventure Time Hey Ice King les dialogues sont vraiment très drôles et dignes de la série, il est vraiment dommage de ne pas avoir fait l'effort de traduire le titre surtout vu son potentiel... Vu le prix actuel du jeu sur l’eShop (39,99 euros, soit le prix d’un jeu en magasin à sa sortie) on aurait pu vraiment espérer un effort de ce côté-là, surtout qu'au final, c'est dommageable pour le jeu qui se coupe d'une partie de son public...

Pour couronner le tout, l'absence de sortie en magasin prive les joueurs de la version collector du titre disponible aux Etats-Unis et qui est magnifique. Il s'agit du jeu dans un packaging reprenant la forme du livre maléfique Enchiridion (qui joue un rôle dans la trame de la série et qui renvoie au Necronomicon de H.P. Lovecraft) avec une jolie carte du jeu, un CD, etc. Un collector très soigné, qui est peut-être même la raison d'être de ce jeu ! 

6
Adventure Time Hey Ice King ! Why'd you steal our garbage ! est une belle initiation aux jeux d'aventure autant qu'un voyage merveilleux dans le monde d'Adventure Time, parfaitement recréé dans toute sa richesse et ses nuances. On aimerait le conseiller à tous les joueurs, mais des petits problèmes de conception et de difficulté mal dosée le réserveront quand même aux acharnés du pad et, bien évidemment, aux fans de la série. Le jeu n'étant disponible en France que sur l'eShop, en anglais et au prix fort, on conseillera aussi d'attendre un peu que le prix baisse avant de partir à l'aventure...

  • L’univers de la série respecté
  • Réalisation soignée
  • Prise en main agréable
  • Personnages délirants
  • Les transformations
  • Situations variées
  • Bel hommage à Zelda II
  • Jolie bande son
  • Très court
  • Problèmes de conception
  • Les  couloirs obligatoires
  • Difficulté mal dosée
  • Pas de V.F.
  • Prix trop élevé
  • Pas de sortie en magasin…
  • ... Et donc pas de version collector

rifraff

https://twitter.com/rifraff_NM - WiiU : rifraff Playstation : La-Griffe
Pas d'images pour ce test.

Créez votre compte
PUB Gagnez des Jeux